Le métier d’aide-soignant

L’aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier diplômé d’Etat (dans le cadre de l’article R. 4311-4 du code de la santé publique).

Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de l’infirmier diplômé d’Etat, (défini par les articles R. 4311-3 et R. 4311-5 du code de la santé publique), relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier.

L’aide-soignant accompagne et réalise des soins essentiels de la vie quotidienne, adaptés à l’évolution de l’état clinique et visant à identifier les situations à risque. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec les autres professionnels, les apprenants et les aidants.

En tant que professionnel de santé, l’aide-soignant est habilité à dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne dans le cadre du rôle propre de l’infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d’une responsabilité partagée.

 

Trois missions reflétant la spécificité du métier sont ainsi définies :

=> Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie,

=> Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences,

=> Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel.

L’EXERCICE PROFESSIONNEL :

L’aide-soignant travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire intervenant dans les services de soins ou réseaux de soins des structures sanitaires, médico-sociales ou sociales notamment dans le cadre d’hospitalisation ou d’hébergement continus ou discontinus en structure ou à domicile.

LES COMPÉTENCES :

5 blocs de compétences regroupant 11 compétences :

Blocs de compétences Compétences
Bloc 1Accompagnement et soins de la personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale 1- Accompagner les personnes dans les actes essentiels de la vie quotidienne et de la vie sociale, personnaliser cet accompagnement à partir de l’évaluation de leur situation personnelle et contextuelle et apporter les réajustements nécessaires
2 – Identifier les situations à risque lors de l’accompagnement de la personne, mettre en œuvre les actions de prévention adéquates et les évaluer
Bloc 2Evaluation de l’état clinique et mise en œuvre de soins adaptés en collaboration 3- Evaluer l’état clinique d’une personne à tout âge de la vie pour adapter sa prise en soins
4- Mettre en œuvre des soins adaptés à l’état clinique de la personne
5 – Accompagner la personne dans son installation et ses déplacements en mobilisant ses ressources et en utilisant les techniques préventives de mobilisation
Bloc 3Information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et des apprenants 6- Etablir une communication adaptée pour informer et accompagner la personne et son entourage
7 – Informer et former les pairs, les personnes en formation et les autres professionnels
Bloc 4Entretien de l’environnement immédiat de la personne et des matériels liés aux activités en tenant compte du lieu et des situations d’intervention 8- Utiliser des techniques d’entretien des locaux et du matériel adaptées en prenant en compte la prévention des risques associés
9 – Repérer et traiter les anomalies et dysfonctionnements en lien avec l’entretien des locaux et des matériels liés aux activités de soins
Bloc 5Travail en équipe pluri-professionnelle et traitement des informations liées aux activités de soins, à la qualité/gestion des risques 10 – Rechercher, traiter et transmettre, quels que soient l’outil et les modalités de communication, les données pertinentes pour assurer la continuité et la traçabilité des soins et des activités
11- Organiser son activité, coopérer au sein d’une équipe pluri-professionnelle et améliorer sa pratique dans le cadre d’une démarche qualité / gestion des risques

LA FORMATION :

Arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant

Le diplôme d’Etat est enregistré au niveau 4 du cadre national des certifications professionnelles.

Durée (pour un cursus complet)

La formation comporte 44 semaines soit 1540 heures d’enseignement théorique et clinique, en institut de formation ou à distance et en stage :

  • 22 semaines soit 770 heures d’enseignements théoriques organisés en institut ou à distance
  • 22 semaines soit 770 heures de formation réalisée en milieu professionnel.

Possibilités de dispenses de formation à demander par le candidat retenu après la sélection :

Des équivalences de compétences, de blocs de compétences ou des allègements partiels ou complets de certains modules de formation sont accordées aux élèves titulaires des titres ou diplômes suivants :

o   Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de puériculture

o   Diplôme d’Assistant de Régulation Médicale

o   Diplôme d’Etat d’Ambulancier

o   Bac Pro SAPAT – Services Aux Personnes et Aux Territoires

o   Bac Pro ASSP – Accompagnement, Soins et Services à la Personne

o   Titre professionnel d’Assistant de Vie aux Familles

o   Diplôme d’Etat d’Accompagnant Educatif et Social (incluant les DEAMP et DEAVS)

Organisation (pour un cursus complet)

La formation est organisée en alternance de périodes d’enseignement à l’institut et de stages en milieu professionnel.

Elle est animée par trois cadres pédagogiques qui accompagnent les apprenants.

  • Organisation de la formation théorique
Modules de formation Durée
Module 1.   Accompagnement d’une personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale Module spécifique AS   147H00
Module 2.   Repérage et prévention des situations à risque Module spécifique AS 21H00
Module 3.   Evaluation de l’état clinique d’une personne Module spécifique AS 77H00
Module 4.   Mise en œuvre des soins adaptés, évaluation et réajustementModule spécifique AS 182H00
Module 5.   Accompagnement de la mobilité de la personne aidée   35H00
Module 6.   Relation et communication avec les personnes et leur entourage 70H00
Module 7.   Accompagnement des personnes en formation et communication avec les pairs   21H00
Module 8.   Entretien des locaux et des matériels et prévention des risques associés 35H00
Module 9.   Traitement des informations 35H00
Module 10.Travail en équipe pluri professionnelle, qualité et gestion des risques 70H00
Dispositif d’accompagnement des apprenants Durée
Accompagnement pédagogique Individualisé (API) 35H00
Suivi Pédagogique Individualisé 7H00
Travaux Personnels Guidés 35H00
  • Organisation de la formation clinique

Quatre périodes en milieu professionnel doivent être réalisées :

o   3 périodes de 5 semaines (175h00)

o   1 période de 7 semaines (245h00) en fin de formation, période intégrative en milieu professionnel, correspondant au projet professionnel et/ou permettant le renforcement des compétences afin de valider l’ensemble des blocs de compétences.

Ces stages sont réalisés dans différentes structures, publiques ou privées, du champ sanitaire, social ou médico-social, en établissement, en hospitalisation à domicile ou dans les services d’accompagnement d’aide à la personne.

Le parcours de stage comporte au moins une période auprès de personnes en situation de handicap physique ou psychique, et une période auprès de personnes âgées.

ACCÈS A LA FORMATION

Arrêté du 7 avril 2020 relatif aux modalités d’admission à la formation conduisant au DEAS modifié par l’arrêté du 12 avril 2021

Les conditions d’admission

Avoir 17 ans au moins à la date d’entrée en formation

Aucune condition de diplôme n’est requise.

Modalités de sélection : 

Aucun frais afférent à la sélection n’est facturé au candidat.

ATTENDUS CRITERES
* Intérêt pour le domaine de l’accompagnement et de l’aide à la personne notamment en situation de vulnérabilité. * Connaissances dans le domaine sanitaire, médico-social, social ou sociétal.
* Qualités humaines et capacités relationnelles. * Aptitude à faire preuve d’attention à l’autre, d’écoute et d’ouverture d’esprit.* Aptitude à entrer en relation avec une personne et à communiquer.* Aptitude à collaborer et à travailler en équipe.
* Aptitudes en matière d’expression écrite, orale. * Maîtrise du français et du langage écrit et oral.* Pratique des outils numériques.
* Capacités d’analyse et maîtrise des bases de l’arithmétique. * Aptitude à élaborer un raisonnement logique à partir de connaissances et de recherches fiables.* Maîtrise des bases de calcul et des unités de mesure.
* Capacités organisationnelles. * Aptitudes d’observation, à s’organiser, à prioriser les activités, autonomie dans le travail.

La sélection des candidats est effectuée par un jury de sélection sur la base d’un dossier et d’un entretien destinés à apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation du candidat à suivre la formation, selon les attendus et critères nationaux suivants :

L’ensemble fait l’objet d’une cotation par un binôme d’évaluateurs composé d’un aide-soignant en activité professionnelle et d’un formateur infirmier ou cadre de santé d’un institut de formation paramédical.

L’entretien d’une durée de quinze à vingt minutes est réalisé pour permettre d’apprécier les qualités humaines et relationnelles du candidat et son projet professionnel

 

Le dossier d’inscription : 

Le dossier d’inscription de la rentrée 2023 sera disponible fin Juin 2022

Conformément à l’Arrêté du 7 avril 2020 relatif aux modalités d’admission à la formation conduisant au DEAS modifié par l’arrêté du 12 avril 2021 :

Les candidats déposent leur dossier directement auprès de l’institut (…)

Le dossier comporte les pièces suivantes :

  1. Une pièce d’identité
  2. Une lettre de motivation manuscrite
  3. Un curriculum vitae
  4. Un document manuscrit relatant au choix du candidat, soit une situation personnelle ou professionnelle vécue soit son projet professionnel en lien avec les attendus de la formation. Ce document n’excède pas deux pages
  5. Selon la situation du candidat, la copie des originaux de ses diplômes ou titres traduits en français
  6. Le cas échéant, la copie de ses relevés de résultats et appréciations ou bulletins scolaires
  7. Selon la situation du candidat, les attestations de travail, accompagnées éventuellement des appréciations et/ou recommandations de l’employeur (ou des employeurs)
  8. Pour les ressortissants étrangers, un titre de séjour valide à l’entrée en formation.

« Lorsque le niveau de français à l’écrit et à l’oral ne peut être vérifié à travers les pièces produites ci-dessus… les candidats joignent à leur dossier une attestation de niveau de langue française égal ou supérieur au niveau B2… »

  • Les candidats peuvent joindre tout autre justificatif valorisant un engagement ou une expérience personnelle (associative, sportive…) en lien avec la profession d’aide-soignant
  • Les candidats en situation de handicap peuvent demander lors du dépôt de leur dossier, un aménagement des conditions de déroulement de l’entretien prévu à l’article 2

La capacité d’accueil :

Le nombre d’élèves aides-soignants admis à entrer en formation est de 50 dont :

  • des agents des services hospitaliers qualifiés de la fonction publique hospitalière et des agents de service sélectionnés par leur employeur ; leur admission est prononcée par le jury d’admission au regard des propositions effectuées par les employeurs.  (20 % minimum des places leur sont réservées soit au moins 10. Les places non pourvues sont réattribuées aux autres candidats).
  • des candidats ayant bénéficié d’un report d’admission pour la rentrée de l’année précédente.

Les candidats en formation partielle suite à une VAE sont admis hors capacité d’accueil.

Le métier d'aide-soignant